samedi 1 octobre 2011

Duchesnea indica, un « faux fraisier » qui pourrait devenir encombrant

Duchesnea indica (Fraisier de Duchesne, Fraisier des Indes) est une espèce originaire d'Asie méridionale et orientale introduite en Europe dès le XVII ème siècle comme plante ornementale. Très à la mode il y a quelques dizaines d’années, elle est encore aujourd’hui vendue comme couvre-sol par de nombreux pépiniéristes.

Naturalisé ou subspontané principalement dans le sud de la France et en région parisienne, ce « faux fraisier » peut être déjà considéré comme invasif dans certains endroits.
Ses fleurs solitaires jaunes le différencient aisément de nos fraisiers sauvages mais ses fruits dressés sont très ressemblant à nos « fraises des bois » avec un risque certain de confusion. Sans saveur, ces fausses fraises seraient toxiques pour certains auteurs, entrainant des troubles digestifs après ingestion.

Encore peu décrit en Lorraine (4 stations dans l’atlas des plantes de Lorraine réalisé par Floraine), il semble que sa récente observation à Pierre la Treiche le long d’un chemin bordant la Moselle soit la première effectuée dans le Toulois.



L’introduction volontaire d’une espèce exotique à des fins ornementales présente toujours un risque à terme pour la biodiversité… parfois même pour la santé et il existe toujours des espèces indigènes de substitution qui n’en présentent aucun !
Pourquoi planter un « faux fraisier » quand des « vrais » existent chez nous en abondance ?
Prendrons-nous conscience un jour des risques à jouer inconsidérément les apprentis sorciers ?

4 commentaires:

  1. Bonjour,
    merci d'avoir éclairé ma lanterne concernant ces plantes bizarres. Nous venons d'acheter une maison où ils sont présents. Je m'interrogeais sur le fait de les laisser ou de les arracher. Ma décision est prise : demain, j'arrache !
    Quelle idée ! Je suis d'accord avec vous. Certaines personnes ont besoin d'exotisme sans voir ce qui est beau autour d'eux. J'avais une voisine qui me critiquait pour ne pas arracher des touffes de plantain. Je lui ai répondu : "Si vous les trouviez en jardinerie, vous les achèteriez !" (il y a de très beaux plantains !).
    Merci encore
    Sophie

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir et merci de votre commentaire.
    Sage décision que de vous débarrasser de ce faux fraisier et pourquoi le remplacer en effet par des plantains, bien plus beaux et bien meilleurs couvre-sol !
    Bonne soirée,
    Paul

    RépondreSupprimer
  3. Mais comment s'en débarrasser ?

    RépondreSupprimer

Merci de votre commentaire