mercredi 31 mars 2010

La Butte Sainte-Geneviève

Le Conservatoire des Sites Lorrains tiendra son assemblée générale ordinaire le samedi 3 avril prochain à Essey-lès-Nancy. À cette occasion, sera signée une convention de partenariat entre le CSL, la commune d’Essey-lès-Nancy et le Conseil Général de Meurthe-et-Moselle pour la protection de la Butte Sainte-Geneviève.
La Butte Sainte-Geneviève, qui prolonge le plateau de Malzéville et constitue avec lui une butte témoin de la Côte de Moselle est l’un des éléments de la couronne verte de la ville de Nancy. Son sommet est recouvert d’une pelouse calcaire mésophile de 35 ha, actuellement assez dégradée mais potentiellement intéressante au niveau faunistique et floristique en raison de sa continuité avec le plateau voisin, plus riche.
La butte Sainte-Geneviève est aussi un site archéologique classé, occupé dès le Néolithique mais principalement à partir de 250 ans avant JC, avec la présence d’un oppidum celte abritant une activité métallurgique, du même type que ceux du camp d'Affrique à Messein, de la Fourasse à Champigneulles et de Sion.



En avant de la Butte Sainte-Geneviève, le Pain de Sucre abritait il y a quelques années encore Neotinea ustulata

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire