dimanche 30 juin 2013

Helianthemum apenninum (Hélianthème des Apennins)

L'Hélianthème des Apennins (Helianthemum apenninum) est une espèce des rocailles ensoleillées d'une grande moitié sud de la France, protégée dans les Pays de Loire et en Franche-Comté.



vendredi 28 juin 2013

Pourquoi le Tremble tremble-t-il ?

Le Tremble ou Peuplier tremble (Populus tremula) est une espèce héliophile, pionnière, à croissance rapide. C'est le peuplier le plus commun de Lorraine et peut-être le seul qui y soit vraiment indigène.


Ses feuilles, jeunes et pubescentes ou glabres quand elles sont plus âgées, sont arrondies, crénelées et portées par un long pétiole, mince et aplati perpendiculairement à la surface du limbe, qui les fait trembler au moindre courant d'air. 

jeudi 27 juin 2013

Souscription à l'ATLAS de la FLORE LORRAINE


Initié par Floraine, l'association des botanistes lorrains, au printemps 2002, l' Atlas de la Flore lorraine est l'aboutissement d'un travail collaboratif de dix années de recherches sur le terrain. État des lieux de la flore régionale, c'est le premier inventaire de ce type édité en Lorraine.

L'Atlas de la Flore lorraine sortira à l'occasion du prochain "Livre sur la Place" à Nancy. Il est encore possible d'y souscrire (prix de lancement à 65 € au lieu de 75 €) jusqu'au 12 septembre 2013.


Pour visualiser la présentation de l'ouvrage et télécharger le dépliant de souscription, cliquer sur l'image ou ici : http://www.atlas-floraine.com

mercredi 26 juin 2013

Cochlearia danica (Cochléaire du Danemark)

La Cochléaire du Danemark (Cochlearia danica) est une espèce halophile des sables et des digues maritimes du littoral de la Manche et de l'Atlantique, en extension à l'intérieur des terres le long des routes et autoroutes, notamment en Lorraine, en raison de l'utilisation de sel de déneigement.





mardi 25 juin 2013

Cypripedium calceolus (Sabot de Vénus)

Belle année pour Cypripedium calceolus (Sabot de Vénus) qui sont maintenant défleuris.
Espèce très rare et fortement menacée, Cypripedium calceolus est strictement protégé en France et en Europe.


lundi 24 juin 2013

Paris quadrifolia (Parisette, Raisin de renard)


La Parisette à quatre feuilles (Paris quadrifolia) est une herbacée vivace des forêts ombragées et humides, à humus doux.
Sa tige dressée porte un verticille unique de quatre (parfois cinq ou six !) feuilles ovales, étalées, surmonté d'une fleur solitaire à longues étamines jaunes dressées. Ses baies sphériques noir bleuté sont très toxiques.



Pourquoi faire simple ?!

dimanche 23 juin 2013

Euphorbia cyparissias (Euphorbe petit-cyprès)


L'Euphorbe petit-cyprès (Euphorbia cyparissias) est une petite Euphorbe commune des pelouses et friches sur sols calcaires. Elle possède des feuilles linéaires étroites, des glandes en croissant à deux cornes courtes et des capsules discrètement verruqueuses.
Comme celui de toutes les euphorbes, son latex est irritant et toxique.



vendredi 21 juin 2013

Lonicera xylosteum (Camérisier)


Le Camérisier (Lonicera xylosteum) est un petit arbuste assez commun en lisières forestières thermophiles, dans les fruticées des pelouses et dans les haies sur sols calcaires.
Ses feuilles simples sont pubescentes et à ses fleurs blanc-rosé axillaires succèdent des baies rouge sombre, soudées par 2 à la base, qui sont toxiques.



jeudi 20 juin 2013

Silene flos-cuculi et Silene nutans






Silene nutans (Silène penchée) se rencontre sur les prairies sèches, les pelouses, les rochers et les éboulis



mercredi 19 juin 2013

Angelica archangelica (Angélique vraie)

L'Angélique vraie (Angelica archangelica) est une espèce, rare en Lorraine, dont la tige et les pétioles confits sont utilisés en pâtisserie et dont la racine et les fruits entrent dans la fabrication de certaines liqueurs. 
C'est aussi une espèce médicinale aux propriétés apéritives, stomachiques, carminatives et antispasmodiques.







mardi 18 juin 2013

Geum rivale (Benoite des ruisseaux)


La Benoite des ruisseaux (Geum rivale) est une espèce rare en Lorraine aux bords de ruisseau, dans les prairies et les forêts humides.





lundi 17 juin 2013

Ophrys insectifera et son pollinisateur, Argogorytes sp.


- Leurre visuel : labelle bombé et velouté, muni d’une pilosité marginale, d'une macule centrale glabre variable et parfois de gibbosités : l’ensemble ressemble au corps d’un insecte femelle.
- Leurre olfactif : émission par la fleur de phéromones sécrétées par les insectes femelles.

L'insecte pollinisateur est d'abord attiré par le signal chimique des phéromones. À proximité de l'Ophrys, ce signal chimique se complète des signaux visuels liés à l’aspect du labelle. Des signaux tactiles se rajoutent enfin (position, taille, pilosité du labelle et des gibbosités). L'insecte mâle tente de s’accoupler avec ce qui ressemble tant à sa partenaire (pseudocopulation). Il quittera la fleur chargé de son pollen et ira le déposer sur une autre fleur qui l'aura attiré par le même subterfuge, ce qui permettra la fécondation de cette dernière.


Pseudocopulation d'Argogorytes sp
avec Ophrys insectifera dont il est le pollinisateur

dimanche 16 juin 2013

Pierre la Treiche : des milliers d'orchidées

La pelouse calcaire qui s'est installée dans l'ancienne carrière de Pierre la Treiche, située sur le plateau du Chanot, est un site remarquable pour l'abondance de ses orchidées. 

Le printemps humide y a favorisé cette année, sur l'ensemble du site, un épanouissement exceptionnel de milliers d'Ophrys insectifera (Ophrys mouche), Gymnadenia conopsea (Orchis moucheron), Listera ovata (Listère à feuilles ovales) et d'Epipactis atrorubens (Épipactis brun-rouge) encore en boutons. 


Toutes ces espèces sont vulnérables et leur biotope est fragile. Ne les cueillez pas et respectez leur habitat.




samedi 15 juin 2013

Quatre Galium

Les Gallium se reconnaissent aisément à leurs feuilles verticillées, linéaires plus ou moins étroites, à la corolle de leurs fleurs à 4 lobes étalés et à leurs fruits en capsule ovoïde.







vendredi 14 juin 2013

Bleu intense ou violette, l'Ancolie commune