mercredi 7 décembre 2011

Des insectes gallicoles

Les galles (Cécidies) sont des excroissances végétales formées par les plantes après attaque d’un parasite. Celui-ci peut être une bactérie (Bactériocécidie), un champignon (Mycocécidie), un ver, un acarien ou un insecte (Zoocécidie).
Plus de 10 000 espèces d’insectes sont responsables de zoocécidies. Les galles végétales qu’ils entrainent sont la conséquence d’une piqûre de la plante par l’insecte, soit pour se nourrir, soit pour pondre.

Galle chevelue ou bedegar des rosiers due à Diplolepis rosae

Grande galle en ananas du sapin et de l’épicéa due à Adelges abietis

Noix de galle des chênes due à Cypnis Kollari

Certaines galles riches en tannins, comme celles des chênes, ont été utilisées autrefois pour tanner le cuir et les teinter ou encore pour fabriquer de l’encre noire. Elles furent également employées en médecine traditionnelle pour leurs propriétés astringentes.
Quelques galles dues à des insectes cécidogènes apparaissent dans les rencontres entomologiques du Monde de Lupa.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire