mercredi 12 octobre 2011

Les Alchémilles et "l’eau céleste" des alchimistes


Les gouttes de rosée retenues au creux des feuilles de certaines espèces du genre Alchemilla constituaient "l’eau céleste" des alchimistes qui les recueillaient et les employaient dans la préparation de la pierre philosophale. Les Alchémilles ont conservé dans leur nom le souvenir de cette utilisation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire