samedi 31 décembre 2011

Meilleurs vœux

30/12/11 : 300 000 !

300 000… c’est le nombre de visites des sites du Monde de Lupa dépassé hier, 30 décembre 2011.
Un passionnant chemin parcouru depuis août 2008, date de la mise en ligne des premières pages sur les orchidées lorraines, qui trouve à nouveau en cette fin d’année sa meilleure justification et sa plus belle récompense.


jeudi 29 décembre 2011

Pèlerins à la cathédrale de Toul

Un mâle et une femelle adultes de faucon pèlerin ont été observés hier 28 décembre sur la cathédrale de Toul par Patrick Behr. Une nidification serait une première à Toul.

Tous les détails concernant cette observation sur le blog du pèlerin.

mardi 27 décembre 2011

Dans l’intimité d’une berce

Heracleum sphondylium (Berce commune)

samedi 24 décembre 2011

Joyeux Noël

Une rose de Noël pour un…

Helleborus niger (Hellébore noir)

mercredi 21 décembre 2011

Dans l’intimité d’une graminée

Nardus stricta (Nard raide)

samedi 17 décembre 2011

La Moselle après Joachim

Pierre la Treiche, 17 décembre



Il y aura des jours meilleurs…

mercredi 14 décembre 2011

Dans l’intimité d’un lis


Paradisea liliastrum (Lis des Alpes, lis de Saint-Bruno)

dimanche 11 décembre 2011

Leptoglossus occidentalis, espèce invasive en pleine expansion

Originaire des Rocheuses, Leptoglossus occidentalis (Punaise américaine, Punaise du pin) est signalée sur la côte est des États Unis en 1990. On la retrouve en Italie en 1999, en Corse en 2005, sur la côte d’azur en 2006, en Bretagne en 2008, Normandie en 2009… pratiquement partout aujourd’hui en France et en Europe (Suisse, Autriche, Croatie, Hongrie, Tchéquie…) où elle est maintenant considérée comme une nouvelle espèce invasive.

Leptoglossus occidentalis s'attaque à différentes espèces de conifères : Pinus sylvestris (Pin sylvestre), Pinus nigra (Pin noir), Pseudotsuga menziesii (Douglas), Picea abies (Épicéa), Larix décidua (Mélèze) ... se nourrissant de leurs cônes en cours de formation et de leurs graines. Comme la Coccinelle asiatique (Harmonia axyridis), elle cherche à rentrer dans les maisons dès les premiers froids.


Premières observations personnelles en Lorraine cet automne :


jeudi 8 décembre 2011

Retour sur les Plantes compagnes

Planches de l'herbier de Vitus Auslasser (1479), présentées en 2011 au Goethe-Institut de Nancy lors de l'exposition Hildegarde de Bingen - Les plantes et la santé au Moyen Âge, à l'occasion de la manifestation Plantes Compagnes



Photos MamLéa

mercredi 7 décembre 2011

Des insectes gallicoles

Les galles (Cécidies) sont des excroissances végétales formées par les plantes après attaque d’un parasite. Celui-ci peut être une bactérie (Bactériocécidie), un champignon (Mycocécidie), un ver, un acarien ou un insecte (Zoocécidie).
Plus de 10 000 espèces d’insectes sont responsables de zoocécidies. Les galles végétales qu’ils entrainent sont la conséquence d’une piqûre de la plante par l’insecte, soit pour se nourrir, soit pour pondre.

Galle chevelue ou bedegar des rosiers due à Diplolepis rosae

Grande galle en ananas du sapin et de l’épicéa due à Adelges abietis

Noix de galle des chênes due à Cypnis Kollari

Certaines galles riches en tannins, comme celles des chênes, ont été utilisées autrefois pour tanner le cuir et les teinter ou encore pour fabriquer de l’encre noire. Elles furent également employées en médecine traditionnelle pour leurs propriétés astringentes.
Quelques galles dues à des insectes cécidogènes apparaissent dans les rencontres entomologiques du Monde de Lupa.

lundi 5 décembre 2011

Calla palustris, Calla des marais

Le Calla des marais (Calla palustris) est une Aracée très rare et protégée en France où il n’est présent que dans quelques lacs et tourbières du Massif Vosgien. Son inflorescence est formée, comme celle des arums sauvages ou cultivés, d’un axe charnu portant des petites fleurs sessiles et serrées (spadice), entouré d’une grande bractée foliacée blanche (spathe).



vendredi 2 décembre 2011

Dans l’intimité d’un pissenlit

mercredi 30 novembre 2011

Dans l’intimité d’une mousse

Pogonatum urnigerum, Pogonate à urne

samedi 26 novembre 2011

Le Grand Duc attaque sa proie

Une superbe vidéo : le hibou grand-duc vient droit vers la caméra sur laquelle a été fixé l’appât (1000 images par seconde) :

jeudi 24 novembre 2011

Rencontres entomologiques

Rencontres entomologiques... c’est le titre et le thème d’un nouveau chapitre du Monde de Lupa, encore en construction, consacré à quelques insectes rencontrés au détour de mes sorties botaniques.

dimanche 20 novembre 2011

Bulldozers à la Planche des Belles Filles


« Une armada de bulldozers est en train de détruire un des plus beaux sites des Vosges saônoises, la Planche des Belles Filles. Un parking et une route de 800 m de longueur vont recouvrir une partie du site.
Rappelons qu'on se trouve en plein Parc Régional, à quelques mètres d'une zone Natura 2000, proche d'un biotope favorable au Grand Tétras, etc. Un massacre, une aberration, tout cela pour UNE arrivée de Tour de France en juillet prochain.

Un comité de défense a été mis en place, et a recherché activement quand et comment des décisions pareilles ont été prises... Aussi stupéfiant que ça paraisse à ce jour il n'y a aucune trace de délibération, d'étude d'impact, de mise en place de marché !

Il semblerait que lorsque les intérêts d'une entreprise influente comme A.S.O. organisatrice du TDF rencontrent la mégalomanie d'un Conseil Général, il est possible en quelques jours de démarrer des travaux pour 600 000 euros ! »


Signer la pétition :

http://www.ipetitions.com/petition/planchedesbellesfilles/

Autre pétition en ligne concernant le circuit de BMX du Hohneck :
http://www.biodiversit-haies88.fr/index.php/home/petition

samedi 19 novembre 2011

Coucou MamLéa

mercredi 16 novembre 2011

Rendez-vous nature de Laxou

"Dans la peau d'une araignée"
diaporama – conférence par Bertrand KRAFFT.

Vendredi 18 novembre à 20 h, salle Pergaud, Laxou village

mardi 15 novembre 2011

Pages d’accueil et d’entrée dans les sites du Monde de Lupa

La page d’accueil du Monde de Lupa et les pages d’entrée des sites qui le constituent ont été modifiées pour rendre leur accès plus simple et plus rapide :


Les modalités de Recherche d'une espèce par Nom scientifique et par Nom vernaculaire ont été améliorées selon la démarche mise en œuvre précédemment pour la recherche par Famille.

lundi 14 novembre 2011

Moi aussi !

Je butine une Marguerite (Leucanthemum vulgare) et je suis un Syrphe porte-plume mâle (Sphaerophoria scripta).

samedi 12 novembre 2011

Nous butinons…

…un Cirse commun (Cirsium vulgare)

jeudi 10 novembre 2011

Il butine…

…un Pavot de Californie (Eschscholzia californica)

mardi 8 novembre 2011

Tu butines…

…une Knautie des champs (Knautia arvensis)

dimanche 6 novembre 2011

Je butine…

...une Céphalaire géante (Cephalaria gigantea)

samedi 5 novembre 2011

Recherche d’une espèce dans le Monde de Lupa

La recherche d’une espèce par le critère Familles a été légèrement modifiée pour la rendre plus rapide et plus simple :

- Création d’une page spécifique par famille, accessible depuis la page d’entrée Familles :


- Ajout de moteurs de recherche destinés aux utilisateurs d’Internet Explorer et de Mozilla Firefox, pour les familles constituées d’un nombre élevé d’espèces :


Les recherches par Nom scientifique et par Nom vernaculaire seront prochainement améliorées selon la même démarche.

vendredi 4 novembre 2011

Une très élégante ballote

Ballota frutescens (Ballote buissonnante, Ballote épineuse) est une Lamiacée des lieux rocailleux des Alpes-Maritimes et des Basses-Alpes où elle est protégée. La lèvre supérieure de sa corolle est recouverte d'une élégante houppe blanche de poils dressés.

dimanche 30 octobre 2011

Dans l’intimité d'un pavot


Papaver orientale, Pavot d’orient

vendredi 28 octobre 2011

Nos frênes sont malades…

Nos frênes (Fraxinus excelsior) sont malades et l’on commence à observer très fréquement en Lorraine le dépérissement et la mortalité de frênes adultes. Apparue autour de la mer Baltique vers 2005, la maladie du frêne progresse depuis à une vitesse fulgurante, de l’ordre de 300 km par an, et laisse craindre que cette essence soit décimée. C’est un champignon, Chalara fraxinea, proche de Ophiostoma novo-ulmi, responsable de la graphiose de l'orme, qui en est responsable mais l’on ne sait pas encore bien quels en sont les modes de dissémination.

jeudi 27 octobre 2011

Sente(urs) d’automne

mardi 25 octobre 2011

Flore protégée du Toulois


Conférence Toul Accueil
Jeudi 3 novembre à 14h30, salle des adjudications, Hôtel de ville de Toul

dimanche 23 octobre 2011

Ludwigia grandiflora : une invasive qui coûte cher

Ludwigia grandiflora, la Jussie à grandes fleurs, est une espèce originaire d’Amérique du Sud introduite en France au début du XIXème siècle et longtemps cultivée pour l’ornementation des bassins et des pièces d’eau.
Invasive avérée dans l’Ouest et le Sud de la France, elle est en extension rapide vers le Nord et l’Est depuis une trentaine d’années. Elle est encore peu (mais déjà !) présente en Lorraine… comme le montrent ces photos prises à Méréville.






Amphibie vivace à feuilles alternes, lancéolées et poilues, et à grandes fleurs jaunes, Ludwigia grandiflora s’installe dans les eaux stagnantes à faiblement courantes, souvent eutrophes, le bord des étangs et des canaux, les marais…
Douée d’une croissance extrêmement rapide, elle forme des populations denses, élimine les espèces indigènes, altère la qualité de l'eau, en réduit l'écoulement et comble les milieux.

Sa vente et sa plantation en France à des fins ornementales sont interdites en France depuis 2007. En 2008 le département du Morbihan a subventionné, pour 500 000 €, l’élimination de 6750 t de Jussie sur 15 ha des marais de Redon… Le site des marais de Redon s’étend sur près de 10 000 ha !

vendredi 21 octobre 2011

Dans l’intimité de Geranium sanguineum


Le Géranium sanguin (Geranium sanguineum) est très rare et menacé en Lorraine où il bénéficie d’une protection régionale

jeudi 20 octobre 2011

Soirée d’automne


lundi 17 octobre 2011

Les soies plumeuses de Cirsium arvense

Les akènes de Cirsium arvense (Cirse des champs), comme ceux de tous les Cirsium, sont surmontés d'une aigrette de soies plumeuses, ce qui les différencie notamment des Carduus dont les soies ne sont pas plumeuses.