vendredi 2 juillet 2010

Quelques plantes messicoles

Comme leur qualificatif l’indique, les plantes messicoles (du latin messis, moisson et colere, habiter) sont des plantes qui poussent dans les moissons. Souvent originaires du Moyen-Orient et sans doute introduites en Europe avec les plantes que nous cultivons, notamment les céréales, elles existent dans nos champs depuis des siècles.

Considérées comme des « mauvaises herbes » dans les cultures, les plantes messicoles ont fortement régressé au cours des dernières décennies, principalement en raison de l’utilisation intensive des herbicides, à tel point que certaines d’entre elles sont aujourd’hui menacées de disparition.

Depuis quelques saisons, on constate néanmoins en Lorraine la réapparition de quelques coquelicots, bleuets ou autres pensées dans certaines parcelles cultivées. Faut-il percevoir là un renouveau des plantes messicoles dans nos campagnes ? On ne peut que l’espérer et y voir en tout cas une prise de conscience de la part de certains agriculteurs de leur rôle primordial dans le maintien de la biodiversité.


Centaurea cyanus (Bleuet)

Consolida regalis (Dauphinelle consoude)

Gagea villosa (Gagée des champs, protégée au niveau national)

Lithospermum arvense (Grémil des champs)

Papaver rhoeas (Grand coquelicot)

Scandix pecten-veneris (Peigne de Vénus)

Sinapis alba (Moutarde blanche)

Viola arvensis (Pensée des champs)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire