dimanche 30 mai 2010

Fauchage tardif des bords de route : les recommandations de la SFO

Ces Loroglosse (Himantoglossum hircinum) et Orchis pyramidal (Anacamptis pyramidalis) ont eu leurs feuilles coupées par une fauche précoce et basse alors qu’elles n’étaient qu’en rosette (photos aimablement communiquées par JMF54). Elles fleurissent encore cette année sur les réserves de leur tubercule mais l’absence de feuilles bien développées leur permettra-t-elle de s’en reconstituer pour la saison prochaine ? Traitées ainsi, elles disparaitront en quelques années…


Dans une lettre destinée aux collectivités locales, la SFO (Société française d’orchidophilie) recommande un entretien des bords de route qui soit respectueux de la biodiversité :
- « La banquette, partie la plus proche de la voie de roulement, sera fauchée au strict nécessaire, avec une hauteur de coupe de 10 à 20 cm et sur une largeur de 0,80 à 1,20 m maximum afin de laisser une bonne visibilité et dégager les panneaux de signalisation.
- Les talus seront fauchés avec une hauteur de coupe de 10 à 20 cm pour éviter d’abîmer la couverture végétale par raclage et protéger l’habitat de la faune tout en préservant les plantes à rosettes (orchidées).
- Les produits de fauchage seront ramassés pour éviter un enrichissement des sols, le mulching (broyage fin) est fortement déconseillé.
- Les périodes de fauche varieront selon l’état d’avancement de la végétation. Nous préconisons les pratiques suivantes : une première fauche en avril – mai, de la banquette seulement ; une seconde fauche en septembre-octobre, de la banquette et des talus. »

La campagne "Pour un fauchage tardif des bords de route" a été labelliséé "Année internationale de la biodiversité 2010".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire